Bizarrement, gamin, quand j’avais la chance d’aller au cinéma, ce que j’adorais, c’était garder les tickets à demi déchirés donnés par l’ouvreuse.
Ils avaient les petits crans du rouleau prédécoupé. Il n’y avait pas le titre, juste le nom du cinéma mais ce sésame valait de l’or ! Ils étaient souvent oubliés dans une poche, passaient à la machine, mais tant pis, ils étaient la preuve d’un bon moment passé. C’est ce ticket que j’ai essayé de recréer...

Partagez cette affiche